Cinq auteurs qui m’ont réconciliée avec l’architecture

Les études d’architecture sont parfois pavées de doutes car, et ce fut mon cas, elles peuvent se révéler être bien loin de l’idée qu’on s’en faisait et/ou de ce qu’on voulait y trouver. Il m’a fallu tout un doctorat (près de quatre ans) pour me réconcilier avec ce monde des architectes dont je n’avais qu’une envie en sortant du master : le fuir ! Grand merci alors à ces figures qui ont su me convaincre que, oui, l’architecture peut être un métier noble et passionnant. Et si vous êtes en crise archi-existentielle, n’hésitez pas à les lire ou relire, vous y trouverez peut-être quelques raisons d’espérer !

Continuer la lecture de « Cinq auteurs qui m’ont réconciliée avec l’architecture »

Ma soutenance aura lieu le 19 octobre !

C’est avec grande joie que je vous annonce ma soutenance de thèse, qui aura lieu le lundi 19 octobre prochain à 14h, dans l’amphi Simounet de l’école d’architecture de Grenoble. Ci-dessous le résumé de mon travail et la liste des membres du jury ! Pour l’instant, aucune contre-indication par rapport au Covid-19, vous êtes donc les bienvenu.e.s si vous le souhaitez 😉

Continuer la lecture de « Ma soutenance aura lieu le 19 octobre ! »

Des mas et des paysages, bilan d’une expérience collaborative

vieille ferme carrée avec des tours aux angles,
Casone di Montevaccaro, photographie personnelle, 2018.

Alors que je débarquais en octobre 2017 (déjà deux ans !) en Irpinia pour y passer l’automne et l’hiver, je me suis demandée comment je pourrais contribuer aux nombreuses initiatives culturelles déjà existantes dans ce territoire sud-italien en faveur de la promotion et du développement du territoire.J’avais des grandes idées, je voulais imaginer des scénarios du futur du territoire avec les habitants, imaginer le futur de certains bâtiments avec eux. Mais j’étais une personne extérieure : d’une part, je ne savais pas par où commencer et d’autre part, j’avais peur de mettre beaucoup d’énergies dans quelque chose qui n’aurait pas de suite après mon départ, et qui susciterait peut-être l’espoir des participants puis la désillusion si cela n’aboutissait pas à quelque chose de concret.

Continuer la lecture de « Des mas et des paysages, bilan d’une expérience collaborative »